(+2/07) La “première” des bus H2 dans les Hauts de France

(+2/07) La “première” des bus H2 dans les Hauts de France

(+2/07) La “première” des bus H2 dans les Hauts de France

Un an après la “première” du power to gaz  de GRHYD à  Cappelle la Grande près de Dunkerque , et celle plus locale mais inédite de projet de véhicules à hydrogène en libre service à Tupigny , les Hauts de France ont inauguré à Houdain (Pas-de-Calais) le 21 juin la première station de bus à

Mobilité H2

hydrogène s’applique à tous types de transports individuels (vélo, voiture) ou collectifs (bus, bateau, train , camion et même avion) Une voiture à hydrogène est avant tout un véhicule à propulsion électrique, avec tous les avantages que celle-ci confère (silence, performance, couple, absence de pollution et de particules), avec une autonomie conséquente – dès maintenant:

Pourquoi l’hydrogène

Pourquoi l’hydrogène D’usage courant dans l’industrie où il est indispensable, l’hydrogène y est maîtrisé de longue date. La pile à hydrogène a été inventée au 19è siècle, et a permis d’aller sur la Lune et d’en revenir il y a 50 ans. L’hydrogène est aussi un “vecteur d’énergie” (dit plus simplement, une énergie) permettant de passer

Le chemin de l’hydrogène, de la production à l’usage.

Une approche globale, qui combine productions et usages de l’hydrogène, est plus viable économiquement. Exemple: une production d’électricité solaire, éolienne, ou hydraulique , fournit en électricité un électrolyseur . Celui-ci alimente en hydrogène une station de recharge pour véhicules . (c) Editions PUG “Demain l’énergie”  – Aurélie Bordenave

Introduction à la sécurité et aux risques hydrogène: guides, prévention, normes

en cours de modification La connaissance des particularités et risques propres à l’hydrogène, et leurs parades, permet une conception et une exploitation sûre des systèmes utilisant l’hydrogène. Les pompiers de la Manche sont les premiers équipés de véhicules à hydrogène. 2 guides d’information sur la sécurité et risques hydrogène ont été émis par l’ADEME en partenariat: avec

Outil SAMT acceptation sociale de l’hydrogène (HYACINTH)

La présente page pointe sur l’outil SAMT d’étude d’acceptation sociale de l’hydrogène mis en ligne par le projet européen HYACINTH décrit ici. La page d’accueil est une traduction en français, de mon cru, de la page d’accueil originale de l’université du Sunderland. “Bienvenue dans HYACINTH – Boîte à outils d’acceptation sociale (SAMT) pour les technologies de l’hydrogène

Acceptation sociale de l’hydrogène, HYACINTH

en cours de modification Hyacinth étudie l’acceptabilité sociale de l’hydrogène par le grand public et les parties prenantes tels les territoires; un outil en ligne interrogeable selon divers critères géographiques , démographiques, techniques est proposé. Ce projet européen est labellisé par le FCH-JU et dispose d’un financement  proche d’un million d’euros. Il est animé par